Infos générales
  AquaFil 2000-2002 (Programme Ecos-Ouverture)
  Résultats volet ingénierie: Etudes sur la qualité des rivières Mures et Toundja
 
  Cette action s’est décomposée en plusieurs temps. En effet, le choix a été fait de partager en deux phases distinctes le travail de diagnostic : une première relative à la qualité des cours d’eaux et une seconde centrée sur la qualité et l’efficacité des infrastructures de traitement et d’épuration.

Les différentes études ont été réalisées par un cabinet français nommé GAEA, en partenariat avec des acteurs locaux de l’eau. Les premières expertises ont été menées avant même la garantie que la candidature Ecos-Ouveture du projet soit retenue, entre mars et mai 2000. Puis deux autres expertises ont été conduites plus tard, en avril, mai et juin 2001, alors que d’autres actions avaient déjà été conduites.

Ainsi, les deux premières conduites en Bulgarie et en Roumanie, se sont attachées à connaître l’état des rivières Mures (Alba Iulia) et Toudja (Sliven) et de mettre en évidence les voies à explorer pour l’amélioration des situations rencontrées. Puis les deux expertises suivantes ont porté sur les équipements locaux de traitement des eaux potables et usées et ont détecté les besoins les plus urgents en termes d’amélioration des infrastructures, de contrôle des pollutions et de système d’alerte.

D’après ces expertises, une évolution positive du degré de pollution de l’eau des rivières roumaine et bulgare exigeait des réponses à plusieurs niveaux. Tout d’abord, des interventions à l’égard des équipements locaux de traitement des eaux. Ensuite, des actions de contrôle méthodiques et fiables. Enfin, des opérations de sensibilisation à l’égard des grands pollueurs locaux. En termes d’investissements, les experts ont conseillé d’investir dans du matériel technique capable de produire des données fiables sur l’état des cours d’eau.





Page précédente